Guide e-commerce

Les solutions de paiement comme clé de rentabilité

Tout savoir sur le traitement des paiements

Tout savoir sur le traitement des paiements

En point de vente ou sur un site e-commerce, les paiements par carte bancaire sont incontournables. Le numéro de carte, sa date de validité, son code PIN ou son code de vérification (CVC) suffisent pour réaliser des paiements. En un instant, la transaction est validée et le client est débité.

Comment fonctionne le traitement des paiements ? Dans cet article, nous vous expliquons son processus en examinant ses composants, ses acteurs et son importance pour les entreprises.

Qu’est-ce que le traitement des paiements ?

Le traitement des paiements désigne l'ensemble des opérations qui permettent d'acheminer les fonds d'un compte à un autre lors d'une transaction. Que ce soit pour effectuer un achat en ligne, payer une facture ou effectuer un virement bancaire, le traitement des paiements garantit des transactions fiables et sécurisées.

Le processus prend à peine une ou deux secondes, mais il nécessite une sécurité accrue. Des mesures telles que la cryptographie, l'authentification à deux facteurs et la surveillance des transactions sont mises en œuvre pour lutter contre la fraude et protéger les informations sensibles de vos clients.

En quoi consiste une société de traitement des paiements ?

La société de traitement des paiements joue un rôle central dans le processus de paiement. C’est elle qui fournit les infrastructures et les services nécessaires pour faciliter les transactions entre les commerçants, les acquéreurs, les réseaux de paiement et les établissements bancaires.

C’est aussi elle qui se charge de toutes les tâches liées au traitement d’un paiement, de sa transmission au réseau de cartes bancaires jusqu’à la réception du paiement, via un processeur de paiement.

Pour permettre la mise en place d’un système de paiement sécurisé, ces sociétés, aussi appelées prestataires de services de paiement (PSP), offrent des solutions technologiques avancées, telles que les passerelles de paiement et les terminaux de point de vente.

Quels sont les acteurs dans le traitement des paiements ?

Dans le domaine du traitement des paiements, plusieurs acteurs interviennent pour assurer le bon déroulement des transactions. Nous vous les détaillons ci-dessous.

Le schéma classique quadripartite de paiement

Traditionnellement, le processus de paiement est caractérisé par un schéma quadripartite impliquant :

  • Le titulaire de la carte (le client) ;

  • L’émetteur bancaire (la banque du client) ;

  • L’acquéreur de paiement (la banque qui détient le compte du marchand) ;

  • Le commerçant.

Dans ce modèle, le client achète un bien ou un service via différents moyens de paiement électronique (carte de crédit ou de débit, portefeuille électronique, cryptomonnaie, etc.). La banque émettrice de la carte valide ou refuse la transaction, puis l'acquéreur traite la transaction et effectue le paiement au commerçant.

Vers un modèle sexpartite plus cohérent

Avec l'avènement du commerce électronique et des paiements numériques, le paysage du traitement des paiements a connu une évolution significative. Aujourd'hui, deux autres parties prenantes interviennent dans le processus : le processeur de paiement et le réseau de cartes bancaires, conduisant à l'émergence d'un modèle sexpartite.

Le processeur de paiement, fourni par un prestataire de service comme Stripe ou Adyen, est chargé du cryptage et de la transmission des informations de paiement du client. Il peut prendre la forme d’un terminal de paiement, d’une application mobile ou encore d’une solution de paiement en ligne intégrée au site web du marchand.

Les réseaux de cartes bancaires sont des organismes chargés de vérifier la solvabilité d’un client, d’autoriser l’encaissement, de garantir la sécurité des transactions et de prévenir la fraude. Les réseaux de cartes les plus connus sont Mastercard, Visa, Carte Bleue et American Express.

Exemple du traitement d’un paiement en magasin

Pour mieux comprendre le processus de traitement des paiements, prenons l'exemple d'un achat chez un vendeur de vélos.

André décide d’acheter un vélo à 250€ et se rend à la caisse du vendeur pour effectuer son paiement par carte bancaire (bien sûr, l’exemple fonctionne avec tout moyen de paiement électronique).

1. Passage par la passerelle de paiement

André réalise son paiement sur le TPE du commerçant. La passerelle de paiement qui reçoit ses informations bancaires (son numéro de carte bancaire, son code de sécurité, etc.), crypte ses données pour protéger leur confidentialité, puis les transfère à la société de traitement des paiements.

2. Validation par la société de traitement des paiements

La société de traitement des paiements reçoit les informations bancaires et les valide pour s'assurer de leur exactitude et de leur conformité. Elle effectue également des vérifications de sécurité et de fraude pour garantir l'intégrité de la transaction.

3. Transmission à la banque acquéreuse

Une fois validées par la société de traitement des paiements, les informations de paiement sont transmises à la banque acquéreuse du commerçant. Puis la banque les envoie au réseau de cartes pour autorisation.

4. Vérification des fonds

Le réseau de cartes reçoit les données de transaction, effectue les vérifications nécessaires et les transmet à la banque émettrice de la carte de paiement d’André. Cette dernière vérifie si André dispose des fonds nécessaires sur son compte, puis approuve ou refuse la transaction.

5. Communication de l'autorisation à la société de traitement

Si la banque émettrice valide le paiement, elle envoie son autorisation à la société de traitement des paiements via le réseau de cartes. Cette autorisation est ensuite communiquée au commerçant, sur l’écran de sa passerelle de paiement.

6. Transfert des fonds vers le compte marchand

Une fois l'autorisation reçue, les fonds de la transaction sont transférés du compte d’André vers le compte marchand du vendeur. Ce transfert s'effectue généralement dans un délai de quelques jours. Les fonds sont disponibles sur le compte bancaire, après déduction des frais de transaction applicables.

Quelle est l’importance du traitement des paiements pour une entreprise ?

Le traitement des paiements tient un rôle déterminant au sein des entreprises. En proposant des solutions de paiement sécurisées à vos clients, vous renforcez leur confiance et leur fidélité. C’est aussi un facteur important pour la croissance économique de votre commerce, car lorsque les transactions se déroulent sans heurts, les clients sont plus enclins à effectuer des achats répétés et à recommander l'entreprise.

Par exemple, lorsqu’un client effectue un paiement en plusieurs fois avec Alma, nous faisons appel à des prestataires qui s’occupent du traitement des paiements. De cette manière, nous garantissons une expérience d’achat rapide et sécurisée, en plus d’un meilleur taux de réachat pour les marchands.

Enfin, des systèmes de traitement sécurisés permettent aux entreprises de se conformer aux réglementations en vigueur telles que le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) et le PCI DSS (Payment Card Industry Data Security Standard). Passer par ces prestataires vous permet aussi de prévenir les fraudes et les litiges et ainsi protéger les finances et la réputation de votre entreprise.

Quels sont les frais liés au traitement des paiements ?

Les frais de transaction associés au traitement des paiements sont une composante importante à prendre en considération, car ils peuvent avoir un impact significatif sur la rentabilité de l’entreprise. Ces frais englobent :

  • Des frais d'interchange facturés par la banque émettrice de la carte au commerçant pour chaque transaction effectuée avec une carte de crédit ou de débit. Ces frais sont déterminés par les réseaux de cartes et sont calculés en fonction du type de carte utilisée, de votre secteur d'activité et du montant de la transaction ;

  • Des frais des réseaux de carte qui servent à couvrir les coûts d’exploitation et la maintenance des infrastructures des réseaux de carte ;

  • Des frais d’établissement de paiement prélevés par la banque pour amortir le coût du traitement des paiements.

Aux frais de transaction, vous devrez aussi ajouter les frais de service facturés par le prestataire de service de paiement. Ils peuvent prendre la forme de frais fixes pour l’achat et l’installation du système de paiement, d’un abonnement mensuel et/ou d’une commission prélevée sur chaque transaction effectuée.

Publié le 04/04/2024

Mis à jour le 04/04/2024

Patrick Garnier

Responsable Contenu et Trafic Web